Le lièvre et la cloche de Pâques


            

 

 

               Le lièvre et la cloche de Pâques

 

 

 

 

 


Depuis quelques jours la nature se réveille, aux pieds des bosquets, les premières violettes, dans les prés mille pâquerettes, sur les arbres, les bourgeons commencent à éclore, pas de doute, le printemps est là.
Dans les verts pâturages, les petits agneaux jouent comme des fous, ils sautent  en remuant la queue, seul moment de répit, le temps d’une tétée et les voilà repartis.
Une boule brune vient de bondir d’un taillis à une vitesse incroyable, On la voit s’éloigner rapidement., C’est Flavien le lièvre de Pâques.

Le gîte de Flavien se trouve dans une clairière, à la sortie du village de Baerenthal, pas très loin de la frontière Allemande.
Depuis plusieurs années maintenant, il est chargé de la livraison des œufs de Pâques, dans toute l’Allemagne, l’Autriche et une petite partie de l’est de la France.
Le reste de la France est desservi par son amie Méline la cloche qui rentre de Rome.


                                                                                 


Flavien est très fier, chaque printemps au moment des fêtes de Pâques, les enfants l’attendent, préparent  un nid dans le jardin pour que Flavien dépose des œufs en chocolat, beaucoup de petits laissent une carotte dans le nid pour le lièvre.
Lorsqu’il rentre au gîte, Malicia sa hase cuisine avec amour les carottes que Flavien rapporte.
                                                                                                     
Cette année pourtant, Flavien est moins motivé, chaque matin en partant, il laisse au gîte Malicia, qui doit bientôt mettre au monde leurs premiers levrauts.
Aujourd‘hui, c’est décidé, il va demander de l’aide à Méline son amie la cloche.
Méline habite  le même village que Flavien, mais elle loge dans le clocher, au centre du bourg.


                                                                                                



Il fait encore nuit ce matin quand Flavien quitte son gîte,  le jour se lève tout juste quand il rejoint son amie
Flavien parle à Méline de son angoisse, il souhaite finir plus vite sa tournée cette année, si  elle s’occupe de livrer l‘Alsace et la Lorraine, elle le décharge alors d’un peu de travail, Flavien pourrait rester avec Malicia, voir naître ses levrauts.
Méline ne veut pas, elle rentre de Rome et souhaite finir rapidement son travail pour rester au village et bien sur, être présente pour la grande messe de Pâques.
C’est les oreilles basses que notre lièvre rentre au gîte ce soir, quelle déception.
Après une nuit agitée, Flavien se lève à l’aube, il n’a pas de temps à perdre, vite, un jus de carottes, une feuille de laitue, et au travail !…

Quelle surprise ! voilà qu’en pleine journée, il voit arriver Méline, aurait-elle changé d’avis ?….
Confuse, Méline explique à Flavien la raison de sa visite, en rentrant hier soir, il faisait nuit, elle a heurté le coin d’un toit, elle est fêlée, et ne peut continuer ses livraisons.


                                                                                        


Les yeux de Méline sont pleins de larmes, Flavien la regarde attendri, la rancœur qu’il avait contre son amie disparaît, il ne peut la laisser dans cette situation.


Après avoir réfléchi, envisagé beaucoup de solutions, ils optent pour la meilleure, Méline va retourner dans le  clocher du village, elle fera un séjour dans une fonderie une fois les fêtes de Pâques passées.
Pour le moment elle va se reposer, veiller sur Malicia, au moment de la naissance, elle sonnera alors de tout ses forces pour avertir Flavien, qui de son côté va se charger de la tournée de son amie.


                                                                      


Quelle organisation, il semble à Flavien que Méline lui a prêté ses ailes,  il a tellement de courage pour livrer ses chocolats.
Tout se passe merveilleusement bien, les enfants comme chaque année, ne manquent pas de chocolats..

Au gîte, Malicia met au monde deux jolis levrauts, Flavien est bien sur à son chevet, puisque son amie la cloche l’a prévenu en tintant de tout son cœur.                                                                             
Les fêtes de Pâques sont réussies, le soleil est au rendez vous, Méline a repris des forces, elle sonne, sonne, comme jamais auparavant.

                                                                                                                                                   


Elle savoure ces instants de bonheur, quel trésor l’amitié ! Grâce à Flavien elle a pu être présente pour la messe de Pâques.
Méline prépare son départ pour une fonderie très proche du village, il lui faut maintenant penser à se soigner.
Si dans votre village, vous avez l’habitude d’attendre la cloche, laissez quand même une carotte dans un coin du jardin, on ne sait jamais, cette année vous aurez peut-être encore la visite de Flavien.

                                                                                                     Gisèle

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site