La tendresse

 

La tendresse,

 

 

 

Sentiment souvent caché
 Derrière une pudeur excessive.
Aussi fort que l'amour,
 Vital, pour celui qui  reçoit,
 Autant, pour celui qui donne.
Difficile de se laisser aller,
Et pourtant ! que serions nous ?
Sans cette main sur l'épaule,
Ce baiser léger sur la joue, sur le front,
Que serions nous ?
Sans ce regard attendri,
Silencieux, mais si parlant,
Ces mots, plein de douceur,
Ses bras, plein de chaleur.
Dur de donner  la tendresse,
Pour celui qui ne connaît pas,
Difficile à accepter,
Pour qui n'a jamais reçu,
Cette tendresse, qu'ont chanté à merveille
Bourvil,  Daniel Guichard
Et tant d'autres encore,
Sentiment fort,
On  devient vite dépendant.
Parfois il y a manque,
Quand il y a débordement,
Vient l'envie de partager,
De donner sans compter,
Baisers, câlins, caresses,
Juste un tout petit geste,
Quand la pudeur est trop forte,
C'est sur le chien, le chat,
 Que la tendresse déborde.
Façon aisée de laisser parler son cœur.
Incompréhensible ! dirons certains.
Pourtant si facile à comprendre,
Sans tendresse, le cœur devient dur,
Les larmes sèches,
Le regard sévère,
Sans tendresse, pas d'amour,
Sans amour, on est rien.

 
 Gisèle

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×