Nuit noire

 

 

Nuit noire

 

 

 

 

A chaque instant tu es présente
Le souvenir de ton visage me hante,
Matin de joie, soir de tourmente
Matin qui pleure, soir qui chante

Que pouvais t'apporter ?
Comment pouvais je t’aider ?
Ta vie fut à jamais liée
A cet homme sans amour à donner

Dans cet immeuble sous les toits
Par la fenêtre, je t’aperçois
Je veux tellement courir vers toi
Aucune porte ne s’ouvre pour moi.

Le cœur débordant de peine
Je tourne à en perdre haleine
Ton ombre calme et sereine
N’entend pas mon âme qui traîne

Ma tête s’égare dans la nuit
Dans ma poitrine comme une aiguille
Mon cœur pleure et se languit
Viens près de moi, je suis ta fille

Gisèle




Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×